Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

-Tiens, salut, qu'est ce que tu as vu dernièrement ?

-Du Audiard au scénar et bien sûr aux dialogues histoire de rester en forme !

-Quel film ?

-ELLE CAUSE PLUS...ELLE FLINGUE un film de 1972 donc après 68 avec Annie Girardot, Bernard Blier, Jean Carmet, Maurice Biraud, André Pousse, Roger Carel, Darry Cowl, Michel Galabru, Daniel Prevost et Charles Southwood...

-Belle distribution ! Mais de quoi cause le film ??

-Ben, le sens premier est assez simple mais, l'intéressant, c'est le sens caché...J'explique : Un journaliste est chargé par un patron de presse New-yorkais de ramener des preuves de la décrépitude de la France, histoire de manipuler l'opinion publique au moyen des médias de presse américains diffusés en France. Le gars se rend dans le bidonville de Champigny dans le Val de Marne, en banlieue parisienne. Il cherche à photographier la faune locale, des clochards, des voleurs, des alcoolos, des brigands...On le dépouille et il disparaît, on ne retrouve que ses grolles, sa cravate, ses boutons de manchettes et quelques babioles au quatre coins de la France quelques jours plus tard...Les chaussettes à clous sont chargées de l’enquête et se tournent naturellement vers une figure du bidonville, une femme (Annie Girardot) qui mène grand train au sein du bidonville dans une grande villa tout confort...La « princesse » possède un atelier au sein du bidonville où se trouve une machine étrange...

-Quoi donc ?

-Et bien, elle la présente aux flics comme une machine à tuer les cochons...Mais c'est plutôt une éplucheuse à faire des cadavres...

-Qu'est ce qu'elle en fait ?

-Ben, notamment, elle fournit à l'église des reliques sur mesure, moyennant finances, quand ce n'est pas contre des chèques « en blanc »...

-Grosse critique donc : Le patronat et l'église...Deux coquins de mèche...Les flics, des idiots...

-Oui, l'église a de l'argent depuis longtemps, manipule le peuple, tout comme elle, qui représente le patronat, qui manipule et en outre détient l'outil de production.

-C'est une bonne critique donc, y a t-il un espoir ?

-Oui, un motard genre beatnik arrive un jour dans le bidonville et demande discrètement à planter sa tente...Au départ, la patronne veut le livrer à l'église car il fait un peu Jésus dans son style...Tous seront rattrapés par la grande bonté de ce gars, qui ne connaît pas l'argent...

-Ah l'avarice...Moteur des troncs des curés et des caisses des patrons...S'il n'y avait pas le pognon, sûr que le monde serait plus simple...Problème : Est-ce possible ?

-Tu vois, le monde se divise en deux catégories : Ceux qui ont un pistolet chargé et ceux qui creusent...Toi, tu creuses.

-Merci Clint ! Allez à plus !

-A plus ! Et bon cinoche !

boris vian - la java des chaussettes à clous

Le bon, la brute et le truand -

Tu vois, le monde se divise en deux catégories...

Tag(s) : #Cinéma, #Comédie, #Economie, #Humour, #société

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :