Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

-Le blog avance ?

-Ben oui, comme t'as vu, on continue à causer mon gars, on est même allé voir du côté des ardents défenseurs de l'indépendance financière...(Voir « A la croisée des chemins » :

http://lecoffretfilm.over-blog.com/2020/02/a-la-croisee-des-chemins-le-frugalisme.html , http://lecoffretfilm.over-blog.com/2020/02/a-la-croisee-des-chemins-pere-riche-pere-pauvre.html , et le papier sur « Le diamant du nil » http://lecoffretfilm.over-blog.com/2020/02/des-propos-un-sultan.html (Lien youtube : https://www.youtube.com/watch?v=HCfMt5jk3UY )).

-Et des alchimistes, de l'actualité, des symboles, tout ça !...

-Revenons sur Terre, j'ai revu hier soir un film touchant : LE FILS DE L'EPICIER de Eric Guirado avec Nicolas Cazalé et Clotilde Hesme.

-Ah oui, le gars qui jouait dans « Saint Jacques...La Mecque » (Voir papier : http://lecoffretfilm.over-blog.com/2019/05/bulletin-de-vote-ou-carte-de-voeux.html ).

-Oui, là il joue le fils d'un épicier de village qui fait la tournée des campagnes de la Drôme en camion, son père a eu un malaise cardiaque et il est venu prêter assistance à sa mère pour tenir le commerce, sa voisine de palier (Clotilde Hesme) l'accompagne...

-Lui qui s'était juré visiblement de ne pas faire le travail de ses parents...Façonnés que nous sommes dès le berceau, chez nous aussi on parle chiffons à table...

-Oui, et il y a là un paradoxe, c'est à la fois dans cette transmission et cette indépendance qu'il trouve en faisant ses tournées, qu'il revient vers ses parents, les comprend, se réconcilie avec son père et sa mère, se responsabilise, ose aller enfin vers sa copine.

-Oui, si ce film porte un message c'est celui ci : épicisons nos vies : nous sommes les héros de nos propres existences, nous nous appartenons à nous même.

-Tout à fait, s'il y a un message alchimique que je retiens maintenant c'est bien celui ci : ceux qui ont construit les cathédrales l'ont montré aux intelligences les plus humbles, depuis un si lointain passé, il y avait là une dénonciation de toutes formes d'esclavage.

-L'argent est un bon serviteur mais un mauvais maître, c'est connu !

-Oui, et c'est très vrai, d'ailleurs Robert Kiyosaki dans son domaine est aussi subversif dans son style : méfiez vous des cartes de crédit dit il...

-Effectivement, on bosse maintenant sur de l'informatique, on reçoit de l'argent par virements, on le dépense avec du plastique...On ne se rend plus compte, comme quoi il faut réapprendre à compter, halte aux calculettes, tableurs, portables. Le langage est aussi concerné, que penser des novlangues plus ou moins douteuses ?

-Bien des gens auraient besoin de se raccrocher à des réalités tangibles, ce film le montre bien : quand le jeune homme obtient qu'une de ses clientes lui prête une petite maison dans les collines, que fait t il ? Il récupère une boîte en ferraille, et s'en sert de caisse.

-C'est une figure ancienne de la campagne : compter de l'argent sur une table, ça fait d'ailleurs partie de figures alchimiques.

-Bon c'est pas le tout, faut que j'aille pisser !

-Et tu te laveras les mains après, on va manger !

Bande annonce LE FILS DE L’ÉPICIER :

http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=18738770&cfilm=111631.html

Tag(s) : #société

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :