Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

-T'es toujours à subir les grèves ?

-Un peu moins, mon patron nous a collés en télé-travail, quelques jours par semaine. Et toi ?

-Ben, je me soigne, je m'occupe : je vide un peu les placards et je fourgue tout ça, je fais de la place.

-Aujourd'hui, tout le monde fait des à côtés, il y a trop de choses pour avoir besoin d'acheter du neuf, les gens l'ont compris.

-C'est devenu une activité à part entière pour certains, c'est tragi-comique parfois, les classes moyennes et laborieuses sont attaquées...

-Oui, ça me rappelle certaines scènes du film Aaltra de et avec Benoît Delépine et Gustave Kervern : un road movie décalé sur un employé parisien néo-rural passionné de moto-cross et un ouvrier agricole glandeur qui ont un accident avec un tracteur, suite à une bagarre, et se retrouvent en fauteuils.

-Ah, oui, et ils décident de partir jusqu'en Finlande, demander des dommages et intérêts à la boîte qui a construit le tracteur : une vraie merde ultra dangereuse d'ailleurs.

-On est quand même dans un drôle de rapport au travail de nos jours : en France, il n'y a plus de mines, c'est heureux, mais question d'aller au charbon, c'est à revoir : la métallo fait grise mine, l'industrie lourde est presque morte, reste l'aéronautique, le luxe et le pinard...de l'informatique, des services, du commerce.

-Oui, je crois qu'on est arrivé dans un rapport au travail qui a perdu le contact avec la Terre, dans le film, l'ouvrier agricole est désabusé, l'employé se ment à lui même, ils se réfugient dans la noirceur, le cynisme, la dépression, l'alcool, la nuit d'un sommeil plombé par l'angoisse.

-Perte de contact avec la Terre : Pour le moins. Effectivement, d'où le symbolisme d'avoir « perdu leurs jambes », ils sont devenus pires que Saturne, et ils recommencent en plus...

-A quelle heure tu attaques demain ?

-sept heures

-sept heures?

-Disons huit...

Bande annonce (extrait) Aaltra :

http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=18370143&cfilm=57044.html

Peut être pour les cadeaux du Père Noël, s'il manque d'idées  :

« Devenir riche sans effort avec la méthode du Pr. Kervern » de Gustave Kervern

 

Et pour les jeunes qui nous lisent et qui veulent devenir riches avec internet, une poésie :

« Le Laboureur et ses Enfants :

Travaillez, prenez de la peine :
C’est le fonds qui manque le moins.
Un riche Laboureur, sentant sa mort prochaine,
Fit venir ses enfants, leur parla sans témoins.
Gardez-vous, leur dit-il, de vendre l’héritage
Que nous ont laissé nos parents.
Un trésor est caché dedans.
Je ne sais pas l’endroit ; mais un peu de courage
Vous le fera trouver, vous en viendrez à bout.
Remuez votre champ dès qu’on aura fait l’Oût.
Creusez, fouiller, bêchez ; ne laissez nulle place
Où la main ne passe et repasse.
Le père mort, les fils vous retournent le champ
Deçà, delà, partout ; si bien qu’au bout de l’an
Il en rapporta davantage.
D’argent, point de caché. Mais le père fut sage
De leur montrer avant sa mort
Que le travail est un trésor.

Jean de La Fontaine »

 

Tag(s) : #comédie, satire

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :