Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

-Comment ça va mon vieux? Toujours sur ton projet ?

-Oui, ce matin, je me suis levé tôt, alors j'en ai profité pour visionner un film en me faisant mes œufs.

-Ah, je vois, des expériences culinaires matinales ? C'était bon ?

-Les œufs ?

-Non le film, pauv' nouille !

-Ah oui, j'ai revu AUTOUR DE MINUIT, au petit matin c'était... à propos !

-Moi, à ces heures là je dors ! Et sinon, c'est quoi ce film? Encore une de tes histoires compliquées ?

-Non, non, ça se passe à la fin des années cinquante. C'est l'histoire d'un saxo tenor afro-américain originaire de New-York qui vient jouer sa musique à Paris, dans un club, le « Blue Note ».

-C'est un film sur la musique, quoi !

-Pas seulement, c'est bien plus complexe en fait : ce musicien, Dale, est hébergé avec d'autres jazz-men noirs dans un hôtel miteux. C'est un homme déjà âgé, il est totalement dépendant à l'alcool, usé, fatigué de tout et traîne son immense carcasse décharnée entre la chambre où il est enfermé le jour par la taulière de l'hôtel et le club de jazz où il joue à la nuit tombée. Il est fliqué par cette femme, qui détourne son fric, au prétexte qu'il reste sobre.

-C'est moche !

-Oui, c'est un génie, malade de musique, qui se fait exploiter.

-Et alors ? Qu'est ce qui se passe ?

-Alors qu'il prend un peu la tangente un soir, dans la rue, il tombe sur Francis, un illustrateur divorcé qui vit avec sa fille dans une chambre de bonne minable. Fan de toujours, fauché comme les blés, il écoute Dale depuis le trottoir par un soupirail. Dale lui demande de lui offrir une bière, Francis accepte, la discussion s'engage.

-Ouf, ça m'avait l'air mal parti...

-Ils reviennent de loin, en effet. Et le courant passe si bien qu'ils vont devenir amis et lutter ensemble : ils se donnent le courage de s'en sortir, par le travail ils retrouvent la dignité qu'ils avaient perdue, un lieu de vie décent, une intimité personnelle, les moyens de leur autonomie.

-Un film à message !

-Un film sur la fraternité. Contre la solitude, l'indifférence, la violence qui contribue à faire chuter les plus fragiles, la conscription, le racisme et puis aussi surtout sur la bonté.

-Mais, il n'y aurait pas aussi une comparaison entre les esprits new-yorkais et parisien ?

-Oui, à New-York c'est pire : à la fois plus violent et plus insidieux! Dale a pris une petite respiration, un peu d'air frais, à Paris, c'est un comble pour un joueur de sax.

-De l'air frais ! C'est un comble même pour un parisien ! Cela dit à Paris, tout est possible !

-Mais on est bien dans notre troquet aussi... La même chose s'il vous plaît !

-C'est pour moi !

-Sympa...Je zieuterai ça, promis.

Bande annonce AUTOUR DE MINUIT :

http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=19521046&cfilm=2136.html

Tag(s) : #drame

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :